Témoignage d'Anne-Sophie, internée de force