(antidépresseurs, opioïdes, neuroleptiques, somnifères, benzodiazépines, antihistaminiques, anticholinergiques....)
"dangereux, souvent mortels, inefficaces et provoquant exactement ce qu'ils sont censés traiter"

mort sous traitement / nouveaux neuroleptiques : 200 000 morts / ARTE TV (sauvegarde)

 Dans cet ouvrage, en se basant sur les faits disponibles, l’auteur de Psychiatrie mortelle et déni organisé montre que la manière dont nous utilisons habituellement les médicaments psychiatriques inflige beaucoup plus de tort qu’elle ne fait du bien. Le professeur et médecin Peter C. Gøtzsche établit que les médicaments psychiatriques tuent chaque année plus d’un demi-million de gens de 65 ans et plus aux États-Unis et en Europe. Ces médicaments sont la troisième cause de décès après les maladies cardiaques et le cancer. Or, la consommation actuelle de psychotropes pourrait être réduite de 90 %, tout en améliorant la santé mentale et physique ainsi que la survie des patients.
Dans son livre, Gøtzsche soutient aussi que les chefs de la psychiatrie – souvent à la solde de l’industrie pharmaceutique – ont créé et promu de nombreux mythes pendant des décennies pour mieux cacher le fait que la psychiatrie biologique a été généralement un échec.

 Source: Externe

extrait du livre :  "L'hospitalisation psychiatrique est associée à des résultats nettement pires Pour les patients suicidaires, le risque de suicide est augmenté de 44 fois pour les personnes admises dans un Hôpital psychiatrique par rapport à aucun traitement psychiatrique au cours de l'année précédente"

 

Mythes, malentendus et dommages en psychiatrie (sauvegarde)

 le nouveau site du professeur peter Gotzsche

 La psychiatrie biologique existe depuis plus de 50 ans. L’objectif était de développer des diagnostics et des produits pharmaceutiques spécifiques qui amélioreraient considérablement la santé des patients, voire les guériraient. Malheureusement, de plus en plus de personnes réalisent que la psychiatrie biologique a été une catastrophe pour les patients. Ni les diagnostics ni les médicaments ne sont spécifiques, et nous avons essentiellement aggravé le problème. Nous avons besoin d'une révolution en psychiatrie où nous cessons de nous focaliser sur les diagnostics et les médicaments et commençons à nous concentrer sur la meilleure façon d'aider les patients, y compris bien sûr la psychothérapie. Les mythes sont en train de s'effondrer parmi de nombreux psychiatres du monde entier, mais les progrès sont trop lents et les psychotropes sont encore utilisés de manière excessive, la plupart des recherches étant peu fiables

 

Accros aux médicaments

« On m’a appris depuis mon enfance a faire confiance aux médecins, beaucoup de gens disent « il faut faire confiance aux médecins, ils savent ce qu’il font » et APRES, TU APPRENDS QUE CE N’EST PAS VRAI... »

Médicaments psychiatriques : "dangereux, inefficaces, mortels et provoquant exactement ce qu'ils sont censés traiter"

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

  Pour guérir 90% des schizophrénes : il suffit de les soigner sans médicament ! (vers 1h03) / « Les antidépresseurs ont l’effet inverse de ce qu’il est souhaité »

"Overpill"

Peter Gotzsche dénonce l'industrie pharmaceutique

Les médicaments psychiatriques sont beaucoup plus dangereux que vous ne l’avez jamais imaginé !
« ..20 ans de vie en moins…Les nouveaux neurolepitques, de deuxième génération, dit, atypiques, sont encore pire que les anciens »

Why Psychiatric Drugs Are More Dangerous Than You Ever Imagined

Toutes les drogues psychiatriques, a long terme, provoquent des lésions cérébrales visibles sur un IRM »

« IL FAUT INTERDIRE LES NEUROLEPTIQUES «

 "En santé mentale, par exemple, les problèmes provoqués par les médicaments sont la principale cause de mort"  

professeur david Healy

Témoignage

Source: Externe